Aller au contenu

Maison Julien Gracq

ACTUALITÉS DES ANCIENS et ANCIENNESSIDENTS.ES

Gwenaelle Abolivier, septembre 2021, n’a rien publié de nouveau.

Yoann Barbereau, novembre décembre 2021, n’a rien publié de nouveau.

Patrick Autréaux, en résidence de mai à juillet 2021, son livre est encore en lecture auprès de ses éditeurs.

Elitza Gueorguieva, mai juillet 2021, n’a rien publié de nouveau.

Alexandra Schwartzbord, en résidence de janvier à avril 2021, elle publie Balagan en mars 2021.

Jean d’Amérique, en résidence de mars à avril 2021, son roman écrit à la maison Julien Gracq, qui s’intitule Opéra poussière sera publié aux éditions Théâtrales, en juin 2022.

Aliona Gloukhova, en résidence de mars à avril 2021, son livre commencé pendant sa résidence est toujours en cours d’écriture et est attendu pour 2023. Sinon un autre de ses ouvrages sortira bientôt, un livre Les visages et les paysages d’en haut, avec les photographies de Claude Batho et ses textes (éditions FAGE). Enfin, le film Notre endroit silencieux que Elitza Gueorguieva a réalisé autour de l’écriture de son premier livre sera projeté à l’Opéra de Lyon le 3 mai et au Festival du premier roman à Laval.

Martin de la Soudière : résidence CLAS février-mars 2021 pas d’actualité récente

Christophe Manon, en résidence d’octobre à décembre 2020. Il a publié deux ouvrages récemment, Potagers et jardins d’utilité en région centre-val en octobre 2021 et Provisoires en janvier 2022.

Patrice Pluyette, en résidence d’octobre à décembre 2020, il publiera, chez Seuil, en janvier 2023 deux romans. Celui écrit pendant sa résidence à la maison Julien Gracq ainsi qu’un autre intitulé Les béquilles, en poche.

François-Henri Désérable, en résidence de mars à mai 2020, a publié un texte sur la maison Julien Gracq dans le treizième numéro de la revue Zadig https://www.zadiglemag.fr/la-lettre-et-la-loire/. Son prochain livre sera disponible en 2023.

Véronique Béland, en résidence de mars à mai 2020, a réalisé plusieurs projets d’art visuel : trois expositions monographiques et une dizaine d’expositions collectives en France et à l’étranger. Ces expositions lui ont permis de remporter un prix en Région Nouvelle-Aquitaine, un prix à Osaka au Japon et un projet en tant qu’artiste associée au CNES. Véronique Béland interviendra le vendredi 13 mai prochain au Centre Culturel du Château de Goutelas pour une lecture d’extraits inédits du texte de l’ouvrage qu’elle a écrit, accompagnée par le compositeur David Lavaysse pour la mise en musique.

Laurence Biberfeld  : résidence partenaire Mauves en Noir février, mai 2020 pas d’actualité récente

Nina Yargekov : résidence CLAS octobre-décembre 2019 pas d’actualité récente

Jean-Acier Danès, qui pendant son processus d’écriture s’est arrêté à la Maison Julien Gracq en 2019, son livre est encore en cours d’écriture mais est attendu pour 2023.

Nathalie Man, en résidence en juillet et en août 2015, en juillet 2016 et au printemps 2019, a publié Perceptions en 2020.

Nils Trede, en résidence en avril 2019, a publié en allemand Richtung Süden en 2021.

Israel Arino, en résidence de janvier à mars 2019, son exposition Au gré du courant sera exposée à la Maison Julien Gracq du 23 juin au 3 septembre 2022.

Olivier Favier : résidence CLAS, mai juin 2019 RAS

Eleni Sikelianos, en résidence dans le cadre de Lettres sur Loire et d’Ailleurs en mai 2018, a écrit L’horloge au corps, paru en mars 2022.

Jean-Gilles Badaire, en résidence en avril 2018, a illustré des livres d’artistes, dont Je ne suis pas Nanaky de Antonin Artaud en 2020.

Martin Danes, en résidence en avril 2018, a publié Les mots brisés en 2020.

Patrick K. Dewdney, en résidence dans le cadre du festival Mauves en Noir en avril 2018, a publié en 2021 Les chiens et la charrue. Il est invité au festival Les imaginales du 20 au 22 mai 2022 à Epinal.

Laurence Pagès, en résidence d’octobre à novembre 2018, a créé des spectacles dont Danser avec les livres en 2021 (spectacle pour jeune public joué en médiathèque) et Silences en 2020-2022. Elle a écrit en collaboration avec Pascale Tardiff un ouvrage théorique intitulé Danser avec les œuvres du musée.

Emmanuèle Jawad, en résidence en septembre 2018, a publié en 2021 un recueil de poésie : Interférences.

Sapho, en résidence en septembre 2018, a sorti un album en 2022 intitulé J.A.M (Jalousie, Amour, Mort).

Anatole Danto, en résidence d’octobre à novembre 2017, continue ses activités de recherche et publie des articles scientifiques.

Dimitri Tokarev, juillet 2017, rien

Yves Picquet, a réalisé une exposition à la Maison Gracq sur les années 2017/2018.

Derek Munn, en résidence du 1er au 22 avril 2017. Il a mis en vente son nouveau roman Please en février 2022.

Sébastien Ménard, en résidence du 2 au 29 octobre et du 13 novembre au 10 décembre 2017(2018).
Son dernier ouvrage, Quelque chose que je rends à la terre est paru le 10 février 2021.

Geetanjali Shree et Sudhir Chandra, en résidence du 3 avril au 30 juin 2017. Le dernier ouvrage en date de Geetanjali Shree est Ret samadhi au-delà de la frontière publié en mars 2020.
SUDHIR Chandra a lui aussi publié un ouvrage en novembre 2019 Gandhi : an impossible possibility.

Anne Bourrel, en résidence du 6 au 13 février et du 13 au 19 mars 2017. Elle a publié une nouvelle dans le recueil Cinq polars du XXIe siècle en 2018.

Fabienne Yvert, en résidence du 8 au 26 novembre, du 11 au 30 décembre 2017 et du 29 janvier au 19 février 2018. Elle a participé au festival “depuis le temps… !! poésie moteur” à Tournai le 9 et 10 avril. Elle est présente dans Avant-Poste N°3, un journal culturel du Newspace édité par l’observatoire de l’espace/CNES sorti en Mars 2022.

Marion Malenfant, en résidence du 3 au 10 juillet 2017, a écrit et mis en scène Et la neige de tout recouvrir, en février 2020 au Théâtre Universitaire de Nantes puis présenté au Théâtre du Champ de Bataille à Angers. En 2019, elle débute une collaboration avec Clément Pascaud. Puis elle écrit la pièce Si les Tyrannosaures étaient restés dans l’Arche dont les premiers fragments ont été mis en espace au Musée d’Arts de Nantes. En 2020, le texte est mis en voix pour une création radiophonique.

Nelly Buret, en résidence en février et avril 2017, a produit d’autres expositions en 2019.

Laurence Vilaine, en résidence en janvier 2017, a publié La Géante en 2020.

Mohomoudou Houssouba  : résidence CLAS novembre-décembre 2016 RAS

Anthony Poireaudeau, en résidence d’octobre à décembre 2016, a publié un roman, Churchill, Manitoba en 2017. Il travaille actuellement avec l’ Imec (Institut Mémoires de l’édition contemporaine), pour expliquer le processus d’écriture d’une œuvre à des lycéens (projet qui dure de janvier à mai 2022).

Vasantha Yogananthan, en résidence en 2016 et 2017, a reçu le Prix du Livre Photo-Texte aux rencontres d’Arles en 2019. Son projet A Myth of Two Souls est publié en 7 livres entre 2016 et 2021.

Dominique Paquet, en résidence de septembre à novembre 2016, a publié une pièce de théâtre pour enfants en 2019 qui s’intitule Prête-moi tes ailes.

Grégory Day, en résidence en septembre 2016, a publié des ouvrages qui n’ont pas été traduits en français. Words are eagles sera publié en juillet 2022 au format ebook en anglais.

Françoise Morvan et André Markowicz, en résidence en 2016, ont traduit Le Maître et Marguerite de Mikaïl Boulgakov. Leur traduction a été publiée en 2020.

Suzanne El Kenz  : résidence MJG 10-25 juin 2016 RAS

Christos Chryssopoulos, en résidence dans le cadre de Lettres sur Loire et d’Ailleurs en mai et en juin 2016, a publié d’autres romans en Grèce qui n’ont pas été traduits en français.

Jérôme Leroy, en résidence dans le cadre du festival Mauves en Noir en mars et en avril 2016, a publié Les derniers jours des fauves en 2022. Début avril il a participé au festival Quai du Polar à Lyon. Il était l’invité de l’émission La Grande Table de France Culture le 28 mars 2022 (France Culture) et de l’émission 28 minutes le 31 mars 2022 (Arte).

Sami Tchak est venu en résidence dans le cadre de la semaine de la francophonie en mars 2016. Il a publié en 2021 Le continent du Tout et du presque Rien. Il a été invité en 2021 au festival Atlantide de Nantes.

Ivan Nikitine, en résidence avec le Chalet Mauriac en septembre et en novembre 2015, a publié La petite neige : éclairs de ma Russie, 1988-2018 en 2018. Il est décédé en 2019.

Dominique Sigaud, en résidence d’octobre à décembre 2015, a écrit Peau d’âne et l’ogre, paru en 2020.

Piet Lincken, en résidence d’octobre à novembre 2015 puis de mars à avril 2016, a publié en 2020 Un nuage devant les yeux (Rimbaud en Scandinavie).

Jean-Pascal Dubost, en résidence de septembre à octobre 2015, a publié Assemblages et Ripopées en 2021.

Joël Kerouanton, est venu en résidence en 2015 et en 2016, son dernier ouvrage s’intitule Mascarades, il s’agit d’un livre d’artiste à propos du spectacle du même nom de Cédric Cherdel.

Nathalie Man, en résidence en juillet et en août 2015, en juillet 2016 et au printemps 2019, a publié Perceptions en 2020.

Dominique Forma, en résidence en janvier et en avril 2015 dans le cadre de Mauves en Noir, a publié en 2020 un roman intitulé Manaus. Il a également traduit en 2021 l’autobiographie de Barbara Payton, Hollywood, les hommes et moi.

James Noël, en résidence en mars 2015 dans le cadre de Lettres sur Loire et d’Ailleurs, a publié en 2020 Brexit - Migration des murs. Il est lauréat du Prix International de Littérature de Berlin en 2020.

Fabienne Swiatly, en résidence en 2015 dans le cadre du projet Bienvenue en Mauges, a publié Saïd en mars 2022.

Emmanuel Ruben, en résidence en novembre et décembre 2014, en janvier 2015 , puis directeur artistique de la Maison Julien Gracq, a reçu le prix des deux magots 2021 et le prix littéraire du pont royal pour Sabre.

Marie de Quatrebarbes, en résidence d’octobre à novembre 2014 a publié Les vivres en avril 2021 et Aby en mars 2022. Elle était présente le samedi 23 avril au Salon du Livre de Paris avec les éditions P.O.L.

Marc Pautrel, en résidence partenaire avec le Chalet Mauriac en septembre 2014, a publié en juin 2021 un roman intitulé Le peuple de Manet, ainsi que L’enterrement de Poquelin Molière en mai 2022 dans la revue L’infini (n° 148).

Sébastien Brebel, en résidence au printemps 2014, a publié un roman : Erre, erre en 2021.

Pascal Dessaint , en résidence en février et en avril 2014 dans le cadre du festival Mauves en Noir. Il a participé au festival Les Préférences de 2021. Jusqu’ici tout va mal, un recueil de nouvelles est sorti en 2022, deux de ses romans (Un colosse et Maintenant le mal est fait) sortiront au format poche en mai 2022. Il participera au festival Ralentissons ! organisé par le théâtre de l’Evre le dimanche 11 septembre 2022.

Jean-Paul Goux, en résidence en décembre 2013, a publié en 2019 aux éditions Champ Vallon un roman intitulé Sourdes contrées.
Un cahier dans la revue Europe lui est consacré (Revue Europe, n° 1101-1102, janvier-février 2021, numéro Virginia Woolf-Jean-Paul Goux, pp. 218-301), ainsi qu’un article d’Alix Tubman-Mary : « Jean-Paul Goux lecteur de Julien Gracq et de Lautréamont : naissance d’une vocation d’écrivain »

Antjie Krog , en résidence du 3 au 13 novembre 2013 dans le cadre de Lettres sur Loire et d’Ailleurs, a publié Messe pour une planète fragile et autres poèmes en 2021. En janvier 2022, son roman La douleur des mots a été adapté au théâtre par Lisa Schuster dans une pièce intitulée Mon pays, ma peau.

Lucien Suel, en résidence d’octobre à novembre 2013, a publié en mars 2022 un roman intitulé Rivière.

Caroline Sagot-Duvauroux, en résidence hors-les-murs de septembre à octobre 2012, puis du 22 au 30 juin 2013, a publié en 2017 Un bout du pré.

Dernière modification le 28 avril 2022