Suzanne El Kenz

En résidence du 10 juin au 25 juin 2016

Palestinienne, Suzanne El Kenz entre en littérature avec le livre La Maison du Néguev en 2010.

L’histoire de sa vie ressemble à un roadmovie. Née en 1958 à Gazzha, Suzanne El Farrah part au début des années 60 avec sa famille pour Dschidda. Elle a là-bas pour compagnons de jeu les petits-enfants du roi d’Arabie saoudite qui sont les élèves de las mère. 18 mois plus tardes, la famille part pour l’Egypte, puis en 1967 s’installe en Algérie. Ses partants sont enseignant d’arabe à "l’école évolutive" d’une cité nouvelle.
Après les attentas meurtriers de 1993 visant les intellectuels algériens revient le temps de l’exil.
Suzanne émigre avec son mari, le sociologue Ali El Kenz et leurs 2 entantes à Nantes.

Coup de projecteur

À la rencontre de Geetanjali Shree et des femmes indiennes

Le 11 et le 12 mai, rencontre avec une grande romancière indienne : Geetanjali Shree.

Géographie transitoire

Exposition de Benoît Pype du 1er avril au 28 mai. C’est tout petit, anodin, mais l’artiste en fait un monde qui (...)

Peindre et écrire

Exposition du 1er au 21 juin 2017 Vendredi 2 juin à 19 h, vous êtes invités à partager un dialogue entre Isabel (...)