Charte de séjour & candidature


La Maison Julien Gracq à Saint-Florent-le-Vieil, en Région Pays de la Loire, est un lieu de résidences d’écrivains francophones, d’artistes et de chercheurs ; c’est un espace d’animation littéraire. Elle propose différents modes de séjours afin de permettre aux auteurs, artistes et chercheurs d’écrire et de créer dans un environnement paisible, calme et stimulant ; de rencontrer le public des Pays de la Loire au cours d’événements littéraires et artistiques ; et de participer à des actions culturelles et de médiation.
 Le Conseil d’administration de l’association Maison Julien Gracq désignera la liste des résidents chaque année au regard de l’avis du Comité littéraire et artistique.

Candidatures pour l’année 2017

Dossier à envoyer jusqu’au 31 août 2016 à l’adresse suivante :
Maison Julien Gracq 1, Rue du grenier à sel, 49410 Saint Florent le Vieil, France - Téléphone :00 33 (0)2 41 19 73 55 -
Courriel : contact@maisonjuliengracq.fr

Le Comité littéraire et artistique délibérera fin 2016. Les candidats seront informés par lettre des décisions du Comité littéraire et artistique et de la validation du Conseil d’administration à l’issu de cette commission. Les candidats retenus effectueront leur résidence entre août et décembre 2017.
Tout dossier incomplet ne pourra être transmis au comité littéraire et artistique.

A - Plusieurs modalités de présences sont possibles :

I – Des résidences à projet artistique et culturel d’une durée de 2 à 6 mois
. Elles reposent sur un double projet :


1 - le projet artistique de l’auteur, qui constitue l’axe principal de la résidence,

2 - le projet culturel de l’association Maison Julien Gracq (actions culturelles et animations littéraires à partir du travail artistique de l’auteur).


Une répartition du temps qui doit permettre de préserver le travail de création et de réserver des moments consacrés aux actions de médiation et de sensibilisation est définie avec l’auteur (dans la limite imposée par la circulaire du 16 février 2011, relative aux revenus des auteurs).
Conditions : rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (crédits de résidence du CNL ou bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Le logement est pris en charge par la Maison Julien Gracq.
 Tout autres frais : repas, frais divers à la charge du résident.
Ces résidences peuvent prendre la forme de :

a) Résidences fractionnées
  : L’auteur est présent deux fois un mois ou 2 semaines par mois pendant quelques mois. Le fractionnement permet d’adapter le projet aux contraintes de l’auteur et du lieu, de l’accorder à un calendrier spécifique, de développer un compagnonnage sur le long terme ou de travailler dans la durée avec les publics. Cependant, les coût des trajets ne sont pas pris en charge au-delà d’un aller retour.

Modalités de présence : 

Conditions : rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Le coût du trajet aller retour pris en charge par la Maison Julien Gracq ou tout autre institution. Repas à la charge du résident.

b) Résidences en partenariat (ou résidence courte) 
 : Un partenariat peut être mis en œuvre avec un autre lieu de résidence, une association, une ville, une région ou un pays, afin de permettre un échange d’accueil d’auteurs. Les résidences courtes ne sont pas soumises à la délibération du comité littéraire et artistique.
Conditions : présence de l’auteur d’une semaine à un mois. La rémunération et les modalités d’accueil sont à définir avec l’institution partenaire, en fonction de la nature du projet.

c) Résidences partagées  : 
Des résidences mono ou pluridisciplinaires, associant deux auteurs, un auteur et un traducteur ou un auteur et un artiste d’une autre discipline artistique pour un projet commun peuvent être envisagées.
Conditions : présence de l’auteur d’une semaine à un mois. La rémunération et les modalités d’accueil sont à définir, en fonction de la nature du projet.

II – Des écrivains ou artistes ou chercheurs associés, pour une année civile ou une saison culturelle
. L’auteur est accueilli de façon ponctuelle (une ou deux journées par semaine ou par mois) sur une période allant de quelques mois à une année. Il est invité à s’associer aux activités de la Maison Julien Gracq, à mener des ateliers ou des rencontres, à participer au projet culturel de la structure et à présenter son travail à l’occasion de soirées publiques, etc. Il peut également être associé à la programmation artistique ou à un projet spécifique.

Conditions : rémunération de l’auteur en droits d’auteurs (crédits de résidence du CNL ou bourse de la Maison Julien Gracq ou d’une autre institution). Repas à la charge du résident.

III – La mise à disposition d’appartements pour des auteurs ou artistes ou chercheurs en quête d’un lieu propice à la création, pour une durée d’une semaine à un mois. 
Pour un certain nombre d’auteurs, notamment pour ceux qui exercent par ailleurs une activité professionnelle, les difficultés ne sont pas tant financières que de trouver du temps et un lieu propice à la création. C’est pourquoi la Maison Julien Gracq propose de mettre à disposition des auteurs ou artistes désireux de s’isoler pour créer, un appartement pour une durée d’une semaine à un mois (en fonction des disponibilités) ainsi que les commodités du lieu (la bibliothèque, notamment). Le dossier de candidature est le même que pour les résidences rémunérées.

Conditions : Seul le logement est pris en charge par la Maison Julien Gracq. Les transports et la restauration sont à la charge de l’auteur. Aucune rémunération ne sera proposée.

B - Sont accueillis des auteurs francophones et des artistes de toutes nationalités intéressés de près ou de loin par l’œuvre de Julien Gracq, par le territoire ou par la langue française. Le projet de création peut être un ouvrage en cours ou un nouveau projet.

Conditions requises : 
Avoir publié un ouvrage à compte d’éditeur (papier ou numérique),
ou, pour les auteurs de théâtre, un ouvrage publié à compte d’éditeur ou de plusieurs représentations en public, dans des conditions professionnelles, d’au moins deux œuvres,
 ou pour les essayistes, un ouvrage publié à compte d’éditeur ou d’articles dans au moins trois revues différentes. 


Pour les autres domaines artistiques : un curriculum vitae et un book.


Pour les chercheurs, des références universitaires et des publications d’articles et d’ouvrages.
Les auteurs francophones concernés : les écrivains, romanciers, nouvellistes, les essayistes, les poètes, les auteurs dramatiques, les paroliers, les auteurs jeunesse, les auteurs de bandes dessinées (scénaristes, dessinateurs, coloristes), les illustrateurs.

Les artistes concernés : les photographes, les vidéastes, les cinéastes, les musiciens, les designers, les metteurs en scène, les chorégraphes qui souhaitent écrire. 
Les chercheurs dont le domaine est littéraire, ou linguistique, ou géographique, ou artistique.

C’est en langue française que le résident travaille dans le cadre de la commande de la résidence.

C - Le domaine
 :

La Maison Julien Gracq fut léguée par l’auteur à la Ville de Saint-Florent-le Vieil. Elle est située en Pays de la Loire, dans le département de Maine et Loire, sur la rive sud du fleuve à mi-chemin entre Nantes et Angers. La commune est desservie par le train pour Nantes et Angers. 
Le domaine est constitué de deux bâtisses et des jardins. Pour l’accueil des résidents, la maison Julien Gracq comporte trois appartements et trois bureaux équipés de connexions internet, plus une cuisine et un salon communs. La capitainerie des Gabelles accueille le public au rez-de-chaussée, dans une salle nommée La chambre des cartes, et à l’étage dans une bibliothèque pouvant accueillir un public de 90 personnes pour des événements littéraires et artistiques. La bibliothèque est à la disposition des résidents, ainsi qu’un accès en ligne aux archives sur l’œuvre de Julien Gracq de la bibliothèque universitaire d’Angers.

D - Les conditions

Les écrivains et artistes sont rémunérés (à l’exception des artistes accueillis dans le cadre de la mise à disposition d’un appartement - Cf. III et de certaines résidences en partenariat) soit par la Maison Julien Gracq, soit par une institution partenaire, (notamment le Centre national du livre, par le biais des crédits de résidence, par l’Agence universitaire francophone...) soit par le biais de bourses spécifiques à tel ou tel domaine artistique ou aux artistes étrangers.

Les recherches de financements se font en collaboration entre l’auteur et la direction de la Maison.
 Une convention de résidence (précisant les modalités artistiques, culturelles et matérielles du séjour) est établie avec l’auteur à l’occasion de rencontres préalables avec la direction pour la préparation du projet.
 Le voyage aller-retour en France des écrivains résidents depuis leur lieu d’habitation est pris en charge par la Maison Julien Gracq. Pour les écrivains ou artistes étrangers un aller retour est pris en charge en fonction des aides octroyées (la Cimad ou par tout autre organisme).


Pour leurs déplacements personnels, les résidents peuvent disposer du véhicule de la Maison en fonction du planning d’utilisation
. Les déplacements liés aux rencontres et actions culturelles sont pris en charge par la Maison Julien Gracq.
 Les repas sont à la charge des résidents. Ils disposent, dans leur appartement, d’un coin cuisine équipé.

Une cuisine collective est également à disposition au rez-de-chaussée. 
Il est demandé aux résidents de participer à un repas hebdomadaire avec les écrivains et artistes présents et le personnel de la Maison Julien Gracq, et toute personne qui pourra être invitée par la direction.

Chaque résident dispose d’un appartement de 2 pièces et d’un bureau distinct de celui-ci. Il peut également jouir de la cuisine et du salon communs.
 Pour le bien-être de chacun, la Maison Julien Gracq est un espace non fumeur.
 Les animaux peuvent être admis sous conditions.
 Un état des lieux est fait par le personnel de la Maison Julien Gracq en début et en fin de séjour ; les dégradations éventuelles sont à la charge du résident.

La Maison Julien Gracq s’engage à :

1. Soumettre les candidatures présentées dans les délais à l’appréciation d’un Comité littéraire et artistique international issu du monde des lettres, des arts et de la recherche (sauf résidences courtes).


2. Informer les lauréats plusieurs mois à l’avance de l’acceptation de leur candidature et des dates auxquelles ils pourront séjourner à la Maison Julien Gracq. 

3. Rencontrer chaque candidat sur le lieu de résidence après acceptation de leur candidature pour : 

4. Affiner le projet artistique et culturel,

5. Harmoniser les résidences afin que les écrivains, artistes, chercheurs puissent se rencontrer,

6. Organiser des rencontres avec le public de la région Pays de la Loire 

7. Organiser les événements à envisager durant la résidence, 

8. Faciliter la rencontre avec le milieu culturel local, des éditeurs et des traducteurs, à la demande de l’écrivain.

Les auteurs en résidence s’engagent à respecter les règles et les modalités suivantes :

1. L’écrivain résident consacre son séjour à la Maison Julien Gracq à la création d’une partie ou de la totalité d’une œuvre littéraire, artistique ou scientifique, ou à un travail de recherche.
2. Lors de sa publication et de ses éventuelles rééditions et traductions, il s’engage à faire figurer sur l’ouvrage auquel il aura travaillé pendant sa résidence, une formule du type : « L’auteur ou l’artiste a bénéficié pour la rédaction de ce livre d’une résidence de création à la Maison Julien Gracq » et d’en adresser deux exemplaires à la Maison Julien Gracq.
 Une rencontre pourra être envisagée avec les publics de la région à cette occasion.
3. L’écrivain résident accepte de participer à une ou plusieurs rencontres publiques lors d’événements littéraires à la Maison Julien Gracq ou à l’extérieur.
4. L’écrivain résident accepte de participer au projet culturel de la Maison Julien Gracq.
5. Il accepte que soit publié par la Maison Julien Gracq un ouvrage collectif comprenant un de ses textes en rapport avec la thématique du volume ou une mise en ligne sur le site internet de la Maison. Une cession de droits sera établie dans la convention de résidence.
6. Il accepte que des informations le concernant (biobibliographie, extraits…) soient mises en ligne sur le site internet de la Maison Julien Gracq et dans les différents documents de communication (affiches, tracts, programme, newsletter).

E - Dossier de candidature pour une résidence de création à la Maison Julien Gracq
Pièces du dossier de candidature : 


1. Le dossier de candidature daté et signé. 

2. Une présentation de votre parcours et votre bibliographie dactylographiée en français (2 pages maxi).
3. une lettre qui expose votre projet et votre intérêt pour une résidence dans la Maison Julien Gracq dactylographiée en français (1 page maxi). 

4. Deux exemplaires de votre dernier livre publié, ou le book de vos travaux 

5. Deux exemplaires d’un autre de vos livres, représentatif de votre démarche artistique.
6. Une revue de presse concernant vos publications (choix de 5 articles maxi)

N.B. Les candidatures pour l’année 2016 ne sont plus acceptées.

F - Candidatures pour l’année 2017

Dossier à envoyer du 1er janvier au 31 août 2016 à l’adresse suivante : Maison Julien Gracq 1, Rue du grenier à sel, 49410 Saint Florent le Vieil, France - Téléphone :00 33 (0)2 41 19 73 55 - Courriel : contact@maisonjuliengracq.fr
Les candidats seront informés par lettre des décisions du Comité littéraire et artistique et de la validation du Conseil d’administration à l’issu de cette commission. Les candidats retenus effectueront leur résidence entre août 2017 et décembre 2017.
Tout dossier incomplet ne pourra être transmis au comité littéraire et artistique.

Coup de projecteur

Fabula, Marine Joatton

Exposition du 3 septembre au 30 octobre 2016 en partenariat avec le Centre d’art de Montrelais "Dans un (...)

Café philo

Retrouvons-nous autour de Dominique Paquet, auteure en résidence, écrivain, philosophe, dramaturge, qui nous propose (...)

Boulevard de l’Europe

Emmanuel Ruben, ami de la Maison Julien Gracq, s’engage dans un périple : "arpenter le limes de l’Empire au pixel (...)