Laurence Vilaine

Depuis 2014 où elle fut en résidence d’écriture à Alger, puis à Marseille, grâce à la Marelle, Laurence Vilaine mène un projet appelé : J’entends des chants de femmes. Des partenaires artistiques et institutionnels l’accompagnent. Des cultures différentes se rejoignent pour une forme commune et multi-artistique. De retour d’Alger, Laurence Vilaine et Catherine Charlot, vidéaste, travaillent à Saint Florent le Vieil pour mettre en image et en voix les rencontres algéroises.

En résidence
Du 16 au 31 janvier

Dernières parutions
Le silence ne sera qu’un souvenir, Gaïa, 2011
La grande villa, Gaïa, 2016

janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018

Coup de projecteur

Ville d’Angers : résidence d’écriture

Date limite le 26 février. La ville d’Angers propose une résidence d’écriture rémunérée du mardi 2 octobre au vendredi 30 (...)

Une exception à la règle

La Maison Julien Gracq sera exceptionnellement fermée le samedi 20 janvier. Elle reste ouverte toutes les autres (...)

Claude Colas, formes et contrastes

La forme d’une île Claude Colas Exposition en partenariat avec le Centre d’art de Montrelais à la Maison Julien Gracq (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook