Laurence Vilaine

Depuis 2014 où elle fut en résidence d’écriture à Alger, puis à Marseille, grâce à la Marelle, Laurence Vilaine mène un projet appelé : J’entends des chants de femmes. Des partenaires artistiques et institutionnels l’accompagnent. Des cultures différentes se rejoignent pour une forme commune et multi-artistique. De retour d’Alger, Laurence Vilaine et Catherine Charlot, vidéaste, travaillent à Saint Florent le Vieil pour mettre en image et en voix les rencontres algéroises.

En résidence
Du 16 au 31 janvier

Dernières parutions
Le silence ne sera qu’un souvenir, Gaïa, 2011
La grande villa, Gaïa, 2016

Coup de projecteur

Géographie transitoire

Exposition de Benoît Pype du 1er avril au 28 mai Vernissage à Montrelais le 1er avril à 18 h 30 en partenariat (...)

atelier Lecture à voix haute

1er et 2 avril, Atelier animé Par Philippe Mathé, fondateur et directeur artistique de la compagnie Le (...)