Aller au contenu

Maison Julien Gracq

Alexandra Schwartzbrod

Résidente partenaire Mauves en noir · janvier & avril 2021

« Sur sa colline de cailloux, Jérusalem s’enfonçait dans la nuit. Nulle lumière artificielle pour remplacer le jour, tout juste quelques flambeaux... »

Résidence financée par l’association Mauves en noir, pendant une semaines en janvier et une semaine en avril 2021.

L’autrice

Alexandra Schwartzbrod est romancière, critique et directrice-adjointe de la rédaction du quotidien Libération. Elle a reçu le Prix SNCF du polar en 2003 pour Balagan (Stock) et le Grand Prix de Littérature Policière en 2010 pour Adieu Jérusalem (Stock), deux romans qui composent, avec Les Lumières de Tel-Aviv publié en mars 2020 chez Rivages Noir, un cycle consacré à Israël où elle a vécu trois ans, entre 2000 et 2003, comme correspondante de Liberation. Cette trilogie doit être publiée en mars 2021 chez Rivages poche.
Sa résidence prélude sa présence à la 19e édition du festival de polar Mauves en noir en 2021.

Ses dernières parutions

Les lumières de Tel-Aviv, 2020, éd. Rives/noir
Le songe d’Ariel, 2012, éd. Gallimard

Un extrait

Sur sa colline de cailloux, Jérusalem s’enfonçait dans la nuit. Nulle lumière artificielle pour remplacer le jour, tout juste quelques flambeaux plantés aux portes des remparts et, aux carrefours stratégiques, de grands feux que de jeunes garçons tirés au sort alimentaient en continu, stoïques devant la chaleur des flammes malgré leur redingote et leur chapeau noir.

(Citation tirée de Les Lumières de Tel-Aviv.)



Crédit du portrait photo : Paolo Bevilacqua

Dernière modification le 27 janvier 2021