Aller au contenu

Maison Julien Gracq

Notre programme en 2020

Pour une année d’étoiles neuves

Quatorze écrivains et écrivaines et artistes en résidence, onze soirées, deux expositions, une carte fluviatile : notre programme pour 2020 est en effet plein d’étoiles neuves !

Bienvenue !

Cette année, Julien Gracq aurait eu 110 ans. C’est dire à quel point sa silhouette prend le large, s’éloigne inexorablement, cependant que sa parole est encore présente, si proche de nous qui venons du même siècle que lui. Son souvenir est encore vivace ici, sur les bords de Loire, et la maison qu’il nous a léguée – ce balcon sur le fleuve – continue d’être habitée, de plus en plus bruissante, de plus en plus vivante. Qui vive ? se demandaient en 1989 une trentaine d’auteurs réunis par José Corti pour rendre hommage au grand écrivain français alors encore bien vivant. Trente ans après, posons-nous la question devant ce grand domaine hanté qui se dresse sur les rives du plus long fleuve de France. Qui vive ? Nous connaissons la réponse : ici vivent les écrivains de demain, ici vivent les artistes de demain, ici vivent les chercheurs et les musiciens de demain.

Vivent, c’est-à-dire créent et nous font partager leur art : Véronique Béland écoute les ondes du cosmos et les fait surgir du noir sous la forme d’une poésie sismographique et aléatoire ; François-Henri Désérable part en pensée sur le grand chemin d’un Che motocycliste et diariste avant d’être révolutionnaire ; Elitza Gueorguieva déconstruit les mythes d’une enfance communiste ; Patrice Pluyette réécrit dans sa verve drolatique le Roland Furieux ; Christophe Manon rend justice à l’intensité des événements dans une langue lyrique et syncopée ; Pierre Buraglio déplace sa maison des bords de Seine aux bords de Loire et nous invite à visiter ses collections ; Marie Bonnin interprète Un balcon en forêt à sa manière fragile et stratifiée ; Bertrand Belin clôt la saison de sa voix de velours et nous aide à voir venir l’hiver. Et tant d’autres talents qui viendront rencontrer ici le public ligérien nous prouvent que nous sommes bien vivants. Oui, le ciel est plein d’étoiles neuves !

Emmanuel Ruben
directeur littéraire et artistique

(Pour voir notre programme 2020 en PDF, cliquez ci-dessous – et pour le télécharger, cliquez droit puis Enregistrer sous !)

Visuel d’illustration : The Alluvial Valley Of The Lower Mississippi River (Les alluvions fluviatiles du bas-Mississippi), Harold Fisk, 1944

Dernière modification le 17 mars 2020