Aller au contenu

Maison Julien Gracq

Véronique Béland

Résidente CLAS · mars & avril 2020

« (...) vers un désir de pointer des processus a priori invisibles ou inaudibles »

Résidence du comité littéraire, artistique et scientifique de la Maison Julien Gracq.
Pendant deux mois de mars à avril 2020.

L’autrice

Née en 1981 à Québec (Canada), Véronique Béland vit en France depuis dix ans. Plasticienne, son travail a été présenté lors d’expositions au Canada, aux Etats-Unis et en Europe. Autrice, elle est publiée depuis 2014.
En résidence, elle travaillera à un projet de fiction sur le refus de la mort et l’usage de la fiction comme tentative de survie - une histoire avec beaucoup de fantômes dedans.

Ses dernières parutions

Malgré les collines – égarements cartographiques dont vous êtes le héros, 2017, éd. sun|sun
Le vide de la distance n’est nulle part ailleurs, 2016, éd. sun|sun
Elles collectionnent des mondes, 2014, éd. du Renard

En ligne

veroniquebeland.com

Un extrait

Dans le grand cercle vicieux du monde, quand on craignait d’avoir passé sa vie à tourner en rond, en orbite autour de l’abîme, il suffisait de prendre un peu de recul pour comprendre que ces révolutions formaient des spirales et qu’à force, on avait fini par élargir les limites de sa conscience. S’il en va de même pour chacun, on serait tenté de croire qu’il s’agit de la raison pour laquelle l’Univers invariablement, demeure en expansion.

(Citation tirée de Malgré les collines)

Dernière modification le 29 janvier 2020