En 2019, les Préférences

Première édition

Lire la Loire à vélo


Biennales littéraires & géographiques
(11e édition des Rencontres Gracq)


Cette année, pour la première fois depuis 10 ans, les Rencontres Gracq n’ont pas eu lieu.
Elles préparent leur mue en un festival littéraire et géographique : les Préférences, qui se déroulera en septembre 2019.

Cette première édition des Préférences, nouvelle forme des Rencontres Gracq, mettra à l’honneur les fleuves dans la littérature et les sciences humaines et donnera à entendre des auteurs passionnés de la petite reine.
Elle rappellera le lien affectif entre la Loire et les écrivains ligériens, à commencer par l’un des plus connus d’entre eux : Julien Gracq.

En mai 1944, à l’annonce des bombardements alliés, c’est à vélo que Julien Gracq quitta Caen où il enseignait la géographie et travaillait à sa thèse de géomorphologie, pour rejoindre Saint-Florent-le-Vieil, où se trouvait la demeure familiale, aujourd’hui devenue, suite au legs de l’auteur, la Maison Julien Gracq. L’auteur n’a jamais vraiment raconté ce voyage à travers la France de l’Ouest dévastée par la deuxième guerre mondiale mais on l’imagine, sur sa selle de vélo, éprouvant à la force des ses mollets les reliefs de ce massif armoricain qui tient une place de préférence dans son œuvre.

Les Préférences, festival littéraire et géographique, invite les auteurs, le public, les libraires et les organisateurs à enfourcher leur bicyclette et à cheminer ensemble le long de la Loire, au sein d’une caravane du livre et du vélo, sur une portion de la piste cyclable européenne n°6 qui va de Saint-Nazaire à Constanta (Roumanie).

La première édition des Préférences (titre d’un recueil de Julien Gracq paru en 1961), qui reprend et renouvelle la formule des rencontres Julien Gracq (dix éditions de 2008 à 2017) vous invite à lire la Loire à vélo sur le grand chemin de Julien Gracq.

Emmanuel Ruben
Directeur artistique & littéraire


(Bruno Demke, stayer, 1904)

Extrait de la Littérature à l’estomac, paru en 1950, où Gracq compare le lecteur à un stayer – le stayer, c’est le cycliste de demi-fond qui pédalait sur piste derrière les fumées d’une motocyclette.

Placé en tête-à-tête avec un texte, le même déclic intérieur qui joue en nous, sans règle et sans raisons, à la rencontre d’un être qui va se produire en lui : il « aime » ou il « n’aime pas », il est, ou il n’est pas, à son affaire, il éprouve, ou n’éprouve pas, au fil des pages ce sentiment de légèreté, de liberté délestée et pourtant happée à mesure, qu’on pourrait comparer à la sensation du stayer aspiré dans le remous de son entraîneur ; et en effet, dans le cas d’une conjonction heureuse, on peut dire que le lecteur colle à l’œuvre, vient combler de seconde en seconde la capacité exacte du moule d’air creusé par sa rapidité vorace, forme avec elle au vent égal des pages tournées ce bloc de vitesse huilée et sans défaillance dont le souvenir, lorsque la dernière page est venue brutalement « couper les gaz », nous laisse étourdis, un peu vacillants sur notre lancée, comme en proie à un début de nausée et à cette sensation si particulière des « jambes de coton ».

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Coup de projecteur

Résider

L’appel à candidature pour résider à la Maison Julien Gracq en 2019 / 2020 est ouvert jusqu’au 15 avril (...)

En 2019, les Préférences

Après dix années d’existences, les Rencontres Gracq muent en un festival de littérature et géographie, Les (...)

Visiter la Maison Julien Gracq

Jusqu’au 3 avril 209, la visite de la Maison Julien Gracq se fait sur réservation, en téléphonant au 02 41 19 73 55 ou (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook