Geetanjali Shree

" Même si le réalisme et la linéarité font partie de ma fiction, ils n’ont que peu d’importance, mais je dois utiliser les deux dans cette auto-présentation. J’ai été entraînée dans les études universitaires par distraction. Cela m’a apporté un doctorat, la publication d’une monographie et quelques expériences d’enseignement.
Puis vint le réveil. J’écrirai des romans. Et je les écrirai dans ma langue maternelle, l’hindi. Ce qui dans ma société, à cause du colonialisme, n’est pas toujours le premier choix d’un écrivain. Quatre romans et autant de recueils de nouvelles ont paru jusqu’à présent. S’inspirant d’une grande variété de thèmes, comme la vie familiale, les relations interpersonnelles et intercommunautaires, la vie marquée par la violence terroriste quotidienne, en mettant l’accent sur l’expérience des femmes dans tout cela, mes écrits reflètent l’éclectisme et l’« aspect hybride » de mon temps et de ma génération. Certains de ces écrits ont été traduits en français, allemand, anglais, serbe, ourdou, etc. J’ai été engagée pour le théâtre aussi, en tant que scénariste. "

Geetanjali Shree a écrit quatre romans et cinq recueils de nouvelles. Parmi celles-ci Mai a été traduite - sous le même titre - en français, allemand, anglais, serbe et Ourdou ; Khali Jagah et Tirohit en anglais (sous les titres Empty Space et The Roof Beneath Their Feet respectivement) ; et Hamara Shahar Us Baras a été traduit en allemand (titre : Unsere Stadt in Jenem Jahr). Une traduction en allemand de ses nouvelles est paru sous le titre : Weisser Hibiskus. Elle est également l’auteur de Between Two Worlds : An Intellectual Biography of Premchand.
Elle est de plus associée à la troupe de théatre Vivadi. Ses pièces ont été jouées dans plusieurs ville sindiennes ainsi qu’à Tokyo, Toronto, Berlin, et Seoul.
Depuis son séjour à l’IEa de Nantes en 2011, Geetanjali Shree a publié un recueil de nouvelles Haathi Yahan Rahate The. Elle a été écrivain en résidence à la Fondation Ledig-Rowohlt à Lavigny (Suisse) et a été invitée à des festivals de littérature à Jaipur, Londres et Paris. Elle a reçu en 2013 le prix Krishna Baldev Vaid.

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018

Coup de projecteur

La Maison Julien Gracq à Festi’malles

Inscrivez-vous aux ateliers du festival Festi’malles organisé par le Château de La Turmelière du 26 au 28 septembre (...)

Dans le sillage d’Élisée

Exposition temporaire par la plasticienne Nelly Buret, où elle explore la vie, les marches et les livres du géographe (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook