Géographie transitoire

Exposition de Benoît Pype
du 1er avril au 28 mai.

C’est tout petit, anodin, mais l’artiste en fait un monde qui tiendrait du merveilleux, de la lenteur, de la beauté. Un brin d’herbe une goutte d’eau et voilà que notre regard s’étonne et s’emplit, c’est une respiration enfantine et une joie qui irait nous chercher là où on ne savait pas.

en partenariat avec le Centre d’art de Montrelais

Coup de projecteur

Serge Gruzinski

Directeur de recherche au CNRS, classe exceptionnelle, l’historien Serge Gruzinski séjourne quelques jours en juin (...)

Les Cartes et l’Imaginaire

Les Terres du couchant, de Julien Gracq Spatialité du récit, par Jean-Louis Tissier Jean-Louis Tissier est (...)