Mohomodou Houssouba

JPEG - 6.3 Mo

Mohomodou Houssouba réside à la Maison Julien Gracq du 2 novembre au 20 décembre .

A cette occasion, il travaille sur un récit qui développe un protagoniste apparaissant à la fin d’un autre de ses projets de fiction. Sa création littéraire s’articule autour de ses personnages dans leur indentité, leurs croyances, leurs espoirs, le pays où ils ont grandi. Mohomodou Houssouba aborde la question difficile de la situation au Mali et profite de son séjour pour approfondir son projet littéraire et engagé.

Né dans la région du Gao, dans le nord-est du Mali, Mohomodou Houssouba a fait des études de lettres et de langues qu’il parle aujourd’hui couramment : songhay, français, anglais et allemand.

Engagé dans la valorisation des langues locales, il contribue à mettre en avant les langues peu représentées dans la littérature contemporaine par l’animation d’ateliers et la traduction de logiciels.
Après avoir enseigné aux États-Unis, pays où il a découvert les lieux de rencontre et d’échanges que sont les ateliers d’écriture, il se concentre aujourd’hui sur l’écriture et les combats qu’il mène à travers une littérature engagée.
Après avoir écrit des poèmes en anglais, il publie des essais en français et des poèmes en songhay depuis 2000.

Œuvres
Passages au Kansas, La Rue Blanche, 2005.
Bagoundié blues, petites lumières sur la boucle du Niger, L’Atalante, 2003.

Coup de projecteur

La Maison

La Maison Julien Gracq est une association qui anime et gère le domaine légué par l’auteur à la ville de (...)

Lecture musicale le 28 juillet

À 17 h 30 le samedi 28 juillet, concert poésie dans le jardin du Grenier à sel à Saint-Florent-le-Vieil, avec Gilles (...)

La Maison Julien Gracq à Festi’malles

Inscrivez-vous aux ateliers du festival Festi’malles organisé par le Château de La Turmelière du 26 au 28 septembre (...)

Dans le sillage d’Élisée

Du 14 mai au 20 août. Exposition temporaire par la plasticienne Nelly Buret, où elle explore la vie, les marches et (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook