Images invisibles, auteurs et artistes Québécois

Images invisibles est un spectacle singulier qui se déroule en partie dans le noir.
Images Invisibles : série de courts métrages sans image.
Le public ressent une incroyable liberté.

Cet évènement est à découvrir le mardi 26 avril à 19h dans l’auditorium de l’école de musique (rue David d’Angers), à Saint Florent le Vieil.


Le projet :
Littérature et art audio narratif ont plusieurs points en commun, mais ce qui en fait un mariage parfait, c’est ce même appel à l’imagination. Entre une description textuelle d’un lieu et une autre qui serait sonore, la sensation ressentie par le public se ressemble : un mélange de précision et d’une incroyable liberté laissée à l’imagination pour créer des images mentales. Les deux médiums s’appuient donc sur une même dynamique évocatrice, beaucoup plus près du senti. Littérature et art audio narratif confient à leur public un rôle actif à jouer contrairement à des médiums plus directs comme l’image.
Entre narration et environnement sonore surround, chacune des quatre parties qui composent Images invisibles est le résultat d’une collaboration entre un auteur et un artiste audio dans le but de créer des courts-métrages dépourvus d’image. Images invisibles cherche avant tout à susciter l’émergence d’images mentales chez l’auditeur, un peu comme le fait la lecture romanesque, mais en amplifiant le pouvoir des mots par un support audio enrobant et suggestif (voix narratrices, bruits d’ambiance, musiques, sons inventés). Les périodes d’obscurité sont ponctuées d’effets de lumière qui révèlent les auteurs lisant leur texte devant ou parmi les spectateurs, dans une dynamique d’apparition/disparition à la limite du spectral. Images invisibles s’affranchit du joug de l’image visuelle en explorant les rapports complexes qui unissent la parole et le son et permettent la création de nouveaux alliages littéraires.
Images invisibles est un spectacle singulier qui se déroule dans le noir complet.

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Coup de projecteur

Respirations

Du 31 août au 10 novembre Patricia Cartereau expose ses oeuvres à la Maison Julien Gracq.

Danièle Sallenave au pays natal

Mercredi 26 septembre à 18 h, entrée libre L’académicienne Danièle Sallenave est revenue en Anjou dans son dernier (...)

Les rendez-vous futurs

En septembre, une belle série de rendez-vous à la Maison Julien Gracq : rencontre avec les résidentes, Journées du (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook