Sami Tchak

PNG - 502.4 ko

Sami Tchak sera accueilli à la Maison Julien Gracq en mars 2016 à l’occasion de la semaine de la francophonie.
Ecrivain, grand voyageur Sami Tchak publie une vingtaine de romans inspirés par l’Afrique et l’Amérique latine, couronnés de prix. Essayiste, il aborde des questions sociales et axe aussi sa réflexion autour du thème de l’écriture.
Il sera en résidence à la Maison Julien Gracq pendant le mois de mars.

Une rencontre avec l’auteur togolais est organisée en partenariat avec la Maison de la poésie de Nantes et l’Université de Nantes :

le 17 mars, à 19h au pôle étudiant de l’université de Nantes
Plus d’informations ici.

Sami Tchak, pseudonyme de Sadamba TCHA-KOURA, écrivain, est né au Togo en 1960. Après une licence de philosophie dans son pays et trois ans d’enseignement dans un lycée, il s’installe en France en 1986 où il obtient un doctorat de sociologie soutenue en 1993 à La Sorbonne V. Il découvre ensuite l’Amérique latine à partir de Cuba en 1996 et publie quelques romans dont les personnages et les lieux évoquent cette partie du monde : Hermina (2003, Gallimard), Le paradis des Chiots (2006, Mercure de France), Filles de Mexico (2008, Mercure de France). Al Capone le Malien (2011, Mercure de France) se passe en revanche en Guinée, au Mali et surtout au Cameroun. Son dernier livre, La couleur de l’écrivain, mélange de réflexions, de nouvelles et de récits de voyage autour du thème de l’écriture, est sorti en 2014 aux éditions La Cheminante.
L’auteur a obtenu le grand prix littéraire d’Afrique noire pour son roman La fête des masques (Gallimard, 2004), le prix William Sassine pour sa nouvelle « Vous avez l’heure ? », le prix Kourouma pour son roman Le paradis des chiots, et le prix Ahmed Baba pour L’ethnologue et le sage. Outre d’autres romans, dont Place des Fêtes et Hermina (Gallimard, 2001 et 2003), il a publié des essais aux Éditions l’Harmattan, notamment La sexualité féminine en Afrique, 1999 et Formation d’une élite paysanne au Burkina Faso, 1995.

Romans :

Femme infidèle, Nouvelles Editions Africaines, 1988.
Place des Fêtes, Gallimard, 2001.
Hermina, Gallimard, 2003.
La Fête des masques, Gallimard, 2004 : Prix littéraire d’Afrique Noire
Le Paradis des chiots, Mercure de France, 2006 : Prix Ahmadou-Kourouma
Filles de Mexico,Mercure de France, 2008.
Al Capone le Malien, Mercure de France, 2011.
L’ethnologue et le sage, Odette Maganga, 2013 : Prix Ahmed Baba

Essais :

Formation d’une élite paysanne au Burkina Faso, L’Harmattan, 1995.
La Sexualité féminine en Afrique, L’Harmattan, 1999.
La Prostitution à Cuba, L’Harmattan, 1999.
L’Afrique à l’épreuve du sida, 2000, L’Harmattan
La Couleur de l’écrivain, La Cheminante, 2014.
PNG

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Coup de projecteur

Respirations

Du 31 août au 10 novembre Patricia Cartereau expose ses oeuvres à la Maison Julien Gracq.

Danièle Sallenave au pays natal

Mercredi 26 septembre à 18 h, entrée libre L’académicienne Danièle Sallenave est revenue en Anjou dans son dernier (...)

Les rendez-vous futurs

En septembre, une belle série de rendez-vous à la Maison Julien Gracq : rencontre avec les résidentes, Journées du (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook