L’Avenir

avec Xavier Boissel, Anthony Poiraudeau et Jonathan Wable
samedi 28 mars


« Tout ce qui a la couleur d’un songe est, de nature, prophétique et tourné vers l’avenir », semble confirmer Julien Gracq au terme des Eaux étroites, portant le souvenir d’enfance et son timbre mélancolique vers un devenir neuf.

Trois jeunes gracquiens sans en avoir l’air

Samedi 28 mars 2015

Programme :

16h – Balade littéraire en bord de Loire, lecture librement commentée de passages de Gracq chers aux auteurs.

19h – Potage, vin (et visite libre de la Maison)

20h – Lecture rencontre

Chacun des auteurs lira (ou donnera à lire) un texte de lui, publié ou en cours, dont il sait que Gracq travaille le relief ou le sous-sol, l’intention ou la formulation – et nous dira en quoi. Manière d’entrer en partage et en questionnement, au cœur de leur atelier d’écrivain.

« L’avenir dure longtemps », promet Xavier Boissel (citant Althusser qui avait emprunté l’expression au Général de Gaulle), en exergue de son troisième livre, Rivières de la nuit (Inculte, août 2014), court roman de l’Après : après toutes les batailles, après l’apocalypse, une sentinelle regarde et attend, mais : qu’attendre, en de telles circonstances, sinon qu’un songe se prolonge encore, à l’infini ?


Avec Xavier Boissel, Anthony Poiraudeau, Jonathan Wable, trois auteurs neufs, en devenir, dont les premiers livres ont marqué la critique, nous questionnerons l’empreinte et l’écho de Julien Gracq sur leur travail, leur construction, leur vision de l’écriture, de la lecture.



Xavier Boissel, né à Lille en 1967, est professeur de français à Clichy. Intéressé par les univers de la sociologie tout aussi bien que du roman de genre, il est l’auteur d’un premier essai très remarqué en 2012, Paris est un leurre et de deux roman, Autopsie des ombres (2013) et Rivières de la nuit (2014), aux éditions Inculte.


Anthony Poiraudeau, né en 1978 en Pays de la Loire, est diplômé de l’EHESS et vit à Paris. Blogueur reconnu pour son travail sur l’art contemporain, l’anthropologie de l’espace, il fait paraître aux éditions Inculte, en 2013, son premier livre, Projet El Pocero, récit d’une expérience psychogéographique à El Quinon, ville-champignon de la crise économique espagnole. Il prépare actuellement un nouveau livre pour les éditions Inculte, sur la ville de Churchill, Manitoba.


Jonathan Wable, bientôt trente ans, dessinateur et écrivain, est l’auteur d’un très singulier premier roman, Six photos noircies.

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018

Coup de projecteur

Respirations

Du 31 août au 10 novembre Patricia Cartereau expose ses oeuvres à la Maison Julien Gracq.

Danièle Sallenave au pays natal

Mercredi 26 septembre à 18 h, entrée libre L’académicienne Danièle Sallenave est revenue en Anjou dans son dernier (...)

Les rendez-vous futurs

En septembre, une belle série de rendez-vous à la Maison Julien Gracq : rencontre avec les résidentes, Journées du (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook