l’académie gracquienne

L’Académie gracquienne
samedi 15 novembre 10 h à 12 h 30 et 14 h à 17 h 30
atelier d’écriture animé par Charles Robinson
Inscriptions : 02 41 19 73 55
contact@maisonjuliengracq.fr

"Parce que tout dictionnaire est incomplet, l’académie gracquienne se réunira épisodiquement et œuvrera à la complétion des dictionnaires existants en définissant un certain nombre de mots absents.
Pour chaque mot sera proposé une définition, des recommandations d’usage, des citations littéraires pour lesquelles on privilégiera le détournement des œuvres de Julien Gracq ou des auteurs en résidence à la Maison.

Ex.
bagnon. n. m.
Joli résidus des bagnes désormais sans usage. Avec la fermeture des établissements de travaux forcés (en 1938), les forçats perdent leur nom stigmate de bagnard. Formés par le grand air, le compagnonnage et la camaraderie, les joyeux chahuts dans les dortoirs, ils conservent un air canaille, aisément repérable pour un œil exercé. Souvent en jogging, la mèche gominée, la narine piercée, tatoué, ils égaient les embouteillages, les retransmissions de match de football, les files d’attente aux guichets postaux, de leurs quolibets et de leur argot à nul autre pareil.

au féminin. D’un emploi rare et peu charitable. La bagnon est aujourd’hui femme honorable, souvent mère revenant de l’école ses enfants autour d’elle. Elle goûte peu de s’entendre briquer la mémoire, même quand l’interpellation se voudrait flatteuse. Spécialement au bar : Je vous vois une bagnon traversant la route, mes enfants, quelle altesse !

« De toute évidence, il se croyait seul. Le bagnon sortait de son bain et n’avait passé qu’un large pantalon de marin et une courte veste échancrée qui laissait ses bras nus.
Je restais tapi, le cœur battant, devant cet étranger soudain livré à la grâce de son animalité pure. »
— Le rivage des Syrtes"
Tarifs
journée : 30 Euros - 20 Euros pour les adhérents (adhésions 10 Euros pour l’année), les demandeurs d’emploi et les étudiants.
Inscriptions :
contact@maisonjuliengracq.fr - 02 41 19 73 55

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018

Coup de projecteur

Dans le sillage d’Élisée

Exposition temporaire par la plasticienne Nelly Buret, où elle explore la vie, les marches et les livres du géographe (...)

SE TENIR AU COURANT

S'inscrire à notre infolettre

Suivre notre page Facebook